Abonnez-vous à notre newsletter

Nous gardons vos données privées et ne les partageons qu’avec les tierces parties qui rendent ce service possible. Lire notre politique de confidentialité.

Comments

  1. Bonjour F.

    Pour moi il y a deux problématiques différentes dans votre histoire :
    – la première, c’est la question de l’engagement de votre compagnon dans votre couple (qui rassemble plusieurs questions !)
    – la seconde, c’est la question de votre propre rôle dans votre couple.

    Je distingue les deux parce que je pense que la question de l’engagement est ici assez complexe… votre compagnon a une histoire qui lui est propre ; son recul par rapport à la question du mariage est très probablement lié bien plus à son passé qu’à votre histoire à tous les deux… D’autant plus si son divorce n’est pas réglé ! Comment se lancer dans l’aventure du mariage, ou juste dans la conclusion plus pragmatique du PACS, alors que sa précédente union n’est même pas officiellement terminée ?!
    Si cette situation s’éternise, c’est qu’il y a des raisons, qu’il faut comprendre et auxquelles il faut trouver une solution.
    Et ensuite seulement vous pourrez trouvez une solution à votre propre situation…
    Soit vous arrivez à ouvrir le dialogue et à trouver un terrain d’entente, que ce soit pour un engagement légal – si vous arrivez à le convaincre que c’est ce qu’il vous faut à tous les deux et que votre histoire se distingue de celle(s) de son passé – ou parce que de votre côté vous arrivez à comprendre et à accepter son retrait (même s’il est blessant, personne n’est parfait et chacun chemine comme il le peut à travers le temps… les sentiments et les volontés peuvent changer sans que cela remette forcément en compte ce que vous partagez).
    Soit vous ne partagez pas les mêmes envies ni la même vision de votre couple et l’issue est sans doute la rupture…

    Quant à votre rôle dans votre couple, en tout cas celui que vous avez le sentiment d’avoir, je pense que cela ne changerait rien que le mariage ou le PACS soient envisagés sérieusement par votre compagnon. Vous dites « Son ex, elle, elle était assez bien pour un mariage et 2 enfants, moi, je ne mérite rien ! »
    Mais je ne crois pas que le mariage ou le PACS soient une « récompense » ! En aucun cas on ne peut exiger de quelqu’un un tel engagement sous prétexte qu’on lui a tout donné et qu’on le vaut bien ! Sa présence à vos côtés et son engagement au quotidien dans votre couple sont plus importants… c’est plutôt ça qu’il faut exiger ! Parce que pour le coup, cette vision du mariage est très caricaturale et assez peu respectueuse de la femme que vous êtes et de votre rôle ; l’engagement n’est rien sans l’implication à part équitable dans le couple ! À quoi cela vous servira-t-il d’être mariés, si votre compagnon ne prend pas sa part des charges qui constituent votre quotidien ?
    S’il ne vous a pas quitté, c’est soit qu’il vous aime – et c’est là la seule donnée essentielle, celle qui vous permettra de dépasser tout cela -, soit par confort. Et là, vous ne pouvez pas vous cacher derrière les arguments des enfants et des finances ; si vous restez, vous courrez droit à la catastrophe car votre relation ne fera que se dégrader : quand on est malheureux dans une situation, on rend malheureux les gens avec qui on la partage.
    Si vous êtes malheureuse dans votre situation quotidienne parce que vous avez l’impression de gérer seule les aspects domestique et financier, le mariage n’y changera rien ! C’est un tout autre questionnement à avoir, seule ou avec votre compagnon…

    Au fond, une seule question compte : où en sont vos sentiments, ceux de votre compagnon, et votre confiance en vous-mêmes et en votre couple ? Une fois ces réponses trouvées, la solution s’imposera d’elle-même…

  2. Bonjour, c’est un engrenage difficile à casser dans lequel vous êtes. Vous dites acheter le terrain de votre future construction avec votre argent, comment est-ce rempli chez le notaire? Si vous êtes la propriétaire du terrain, alors la maison est à vous et à vous seule. Vous pourriez le lui faire comprendre. Pas de mariage, pas de partage des biens. Renseignez-vous bien sur vos droits. Et puis, vous n’êtes pas bloquée, jamais rien n’est clos. Rapprochez-vous d’associations de femmes, pas forcément pour le quitter mais pour vous rassurer sur le fait que vous avez des possibilités de… Et puis, on ne retire pas une demande en mariage, c’est pas correct. Vous pouvez aussi expliquer à vos enfants ce que vous vivez, ils sont assez grands pour comprendre. Demandez leur leur avis. Bon courage à vous. Votre choix, rester ou partir, sera le bon. Dernière question: en avez vous parlé à votre partenaire? Si il se moque de vous ou vous dénigre, fuyez, mais si il vous comprend, trouvez un compromis pour vous 6. Tenez nous au courant.

Laisser un commentaire