Commentaires

  1. Zahra a écrit

    Coucou,

    Nous sommes egalement passé par la.
    Nous avons débuté la PMA il y a 2 ans et demi.
    Les médecins n ayant pas réussi à trouver la cause de notre infertilite, nous avons egalement fait des IAC. Novembre 2014: 1e IAC et résultat de la PDS positive… Malheureusement c était un oeuf clair, j ai donc dû prendre des cachets pour l’expulser.
    Je crois que ca a ete notre déception la plus difficile et en meme temps on s s’est accroché en ca en se disant que le 1e essai a fonctionné, donc il n y avait pas de raison que ca ne fonctionne pas…
    Sauf que 5 IAC plus tard, toujours rien…
    À chaque échec on a pu compter l’un sur l’autre avec mon mari. Parfois, c était lui qui n y croyait plus, je me disais donc que je devais être forte pour nous 2. D autre fois, c était moi et il etait la pour moi.
    Au bout du 4e essai IAC, on en pouvait plus. On a donc décider de faire une pause de quelque mois pour se concentrer sur autre chose. Mon mari a voulu tout arreter, mais je n ai jamais voulu car je ne me voyais pas renoncer une grossesse sans avoir tout essayer.
    Je me suis aussi beaucoup appuyer sur nos proches, j ai toujours trouvé des oreilles attentives quand j’en avais besoin.
    On est ensuite passe au FIV. Je pensais mal vivre cette etape, mais en fait j ai plu tout vécu cela comme un nouvel espoir.
    Apres un 1e essai sans avoir obtenu d embryon, on en a obtenu 2 au 2e essai. On a choisi de en transférer qu un et notre Warrior s’est accroché! Je suis actuellement enceinte de 5 mois d un petit gars .

    Je pense que nous vivons tous ses épreuves différemment mais pour moi l essentiel c est votre couple. Accrochez vous l’un à l autre, communiquer beaucoup et surtout gardes espoir. On a la chance de vivre dans une époque où la médecine fait des miracles et je suis certaine que tu auras bientôt droit à ton miracle!

    Je te souhaite beaucoup de courage, préserves toi et n écoutes pas la personne qui sont pleins de bons conseils, du type: arrêtes d y penser et ca fonctionnera!

  2. Grande Méchante Louve a écrit

    Salut… Déjà essaies de rester positive. Tu as commence en février et mai tu as fait ta première IAC. Il nous a fallu 1 an entre le premier rendez et le début du premier traitement, avec au milieu plusieurs rendez vous et de nombreux examens…

    Ensuite si tu es en IAC c est que vous avez une chance en IAC.

    Je ne sais pas trop comment fonctionne une IAC, puisque nous avons été dirigé immédiatement vers une FIV ICSI. Mais ce que je peux te conseiller c est d en parler avec d autres qui vivent la même chose que toi. Parce que les amies c est chouette mais soit tu realiseras qu’elle n’en sont pas, soit elle ne sauront pas quoi te dire parce que c est tellement délicat! Il existe des forums, des groupes sur FB et twitter. Parles en.

    Fais des projets. Investis toi a fond dedans. Perso j ai eu mon mariage, puis les aménagements de notre appartement, puis une possible formation…

    Il faut s’occuper l’esprit.

  3. Katia a écrit

    J ai perdu espoir quand au moment de commencer les inséminations, le biologiste nous a proposé de réfléchir à l adoption… Et puis 5 inséminations plus tard et deux fiv (4 ans en tout), jai une adorable petite fille de 4 ans et je suis tombée enceinte naturellement il y a 5 mois… Ne perds pas espoir, aie confiance en la médecine, ses progrès stupéfiants, et les équipes médicales très à l écoute ! N écoute que toi, ton compagnon, fais toi aider par un psy, pourquoi pas, mais surtout garde en tête que meme Si tu n y crois pas, tu vas tomber enceinte, et tu prendras d autant plus l ampleur du miracle que sera ton bébé !

  4. clementine a écrit

    Bonjour
    Merci pour votre témoignage ce n’est jamais facile d’écrire ou de dire qu’on a besoin d’aide et ça fait du bien de lire des personnes qui partagent leur expérience .
    Les autres témoignages sont de belles inspirations pour garder espoir!!
    Et en plus de cette lumière au bout du tunnel, peut être pouvez vous aussi vous autoriser à être triste et découragée après cet type d’échec. Pour pouvoir trouver l’énergie de la fois suivante, ça aide de d’abord s’écouter, se laisser la place et le temps pour digérer la situation, chacun à sa façon. C’est une annonce difficile à vivre, n’essayez pas de vous convaincre du contraire et d’attendre de vous de repartir pleine d’entrain aussitôt! !
    Positiver pour la suite ne vous empêche pas de commencer par mal vivre cette annonce. Un pas devant l’autre?
    Quels que soient les conseils exterieurs, en tous cas je vous souhaite beaucoup de bonheur avec votre rêve bientôt réalisé . Ce blog regorge de beaux témoignages et de personnes qui ont réussi! ! ( je vous epagne les  » je connais quelqu’un qui ».. mais j’en connais plein!)
    Bonne chance dans votre parcours
    Une autre lectrice avec un beau rêve

  5. Sandra a écrit

    Je te comprends, c’est un parcours difficile et des montagnes russes émotionnelles ! J’ai commencé les traitements PMA en janvier, d’abord 3 inséminations qui se sont soldées par un échec. Pour la 1ère, on est positifs, on y croit très fort. Pour la 2ème on se dit que cette fois c’est la bonne, et puis on s’accroche en se disant qu’il reste une 3ème tentative avant la FIV. Le plus dur pour moi jusqu’à présent, c’était l’annonce de l’échec de l’iac3. Ca m’a anéantie. Ce jour là, je n’ai pas pu aller travailler. Et c’est à ce moment là que je me suis dit qu’il fallait que j’en parle à une psy. Je suis quelqu’un de réservé qui ne se livre pas bcp et l’aide d’une personne extérieure a été bénéfique. Elle m’aide à positiver.
    En commençant les traitements pour la FIV, j’ai fais des séances d’acupuncture et d’hypnose. Ca m’a bcp aidé, surtout l’hypnose qui m’a rassuré sur mes craintes et angoisses.
    On a récolté plus d’ovules que ce que je n’espérais, on m’a transféré 2 embryons et congelés 3 (quel luxe !). Malheureusement la FIV n’a pas fonctionné, mais je suis contente et rassurée que tout ce soit bien passé. Là j’ai commencé mon traitement(bcp plus light !) en vu d’un transfert d’embryons congelés.
    C’est difficile, mais j’essaie de me changer les idées, d’avoir des projets en parallèle. J’ai tapissé la chambre de notre futur enfant (en blanc, pour avoir une bonne base et la peindre quand le moment sera venu 😉 on se fait des we en amoureux, et surtout, j’essai de positiver en me disant qu’il reste encore des solutions….
    Ce n’est que le début, il reste encore bcp de possibilités pour qu’un jour ce bébé arrive enfin.
    Courage courage courage !

  6. Brunot a écrit

    Je lis souvent les articles mais intervient peu.
    Suite à une iac me voilà enceinte de 3 mois passés.
    C’est un parcourt difficile sèmer de doute et de déception. Mais ça marche !
    Cest ca L important !!
    Et si ça marche pas vous passerez un palier supplémentaire vers une fiv.
    Sachez que ça marche dites vous que c’est possible.
    Prenez soin de vous, espérer et preparez vous à chaque fois à ce que vous soyez déçu mais ne cessez pas d espérer à chaque essai.
    C’est important de vous libérer et rebondir même si c’est difficile.
    Je vous souhaite d être maman dans un futur très proche.

  7. Nat a écrit

    Je te comprends parfaitement, c’est quelque chose de très difficile à gérer. Ne perds vraiment pas espoir, ton tour viendra. Je sais c’est facile à dire mais beaucoup plus difficile à faire.
    Je suis passée aussi par la PMA mais moi directement par la FIV ISCI, pas d’insémination artificielle car ce n’était pas possible dans notre situation, mon mari avait trop peu de spermatozoides. Après 3 ans et demie d’attente pour avoir ce bébé, 1 an d’essai naturel, 2 ans de suivi médicale et 4 traitements pour la FIV (dont 1 seule à permis d’avoir des embryons) je suis enfin enceinte de 4 mois. Et pourtant je n’y croyais plus.
    Ne baisse pas les bras et fais toi aider si besoin, moi je suis passé par une psychologue et l’acupuncture et cela m’a vraiment aidé à décompresser. Garde espoir !!!! Je vous souhaite bon courage.

  8. Lauréane a écrit

    Comme je te comprends ! Je viens seulement de vivre l’échec de notre première tentative de FIV ICSI et je le vis vraiment mal. C’est très douloureux, j’ai la sensation de faire une sorte de deuil depuis 1 mois (date à laquelle nous avons eu les résultats). Ça peut sembler exagéré mais c’est vraiment comme ça que je le ressens … Et autour de moi je ne vois que des femmes enceintes à croire que c’est fait exprès pour remuer un peu plus le couteau (ou alors c’est juste que j’y fais beaucoup plus attention… certainement!)
    J’ai aussi beaucoup de mal à être positive et puis il faut dire que ce n’est vraiment pas dans ma nature à la base. Alors je suis vraiment mal placée pour te donner des conseils pour digérer ces échecs car je me demande moi même comment faire.
    Et puis parfois j’ai vraiment le sentiment d’être seule et que personne ne peut réellement comprendre ce que je ressens et à commencer par mon mari qui ne montre rien de ses sentiments. Des fois je me demande si ça le touche réellement… et puis je finis par ma dire que nous n’avons pas la même façon de vivre les choses. Après tout nous sommes les 1ère à vivre les traitements, la fatigue, les effets secondaires, les contraintes avec le boulot et parfois la pression de l’entourage toujours plus maladroit…

    Bref je te souhaite du courage et beaucoup de force et d’amour aussi car je crois qu’on en a vraiment besoin pour vivre tout ça le mieux possible et rebondir pour être encore plus forte à la tentative suivante !!

  9. mel a écrit

    Que dire….. je n’en suis qu’au stade où cela fait 2 ans que nous essayons naturellement et rien que l’on me parle de stimulation j’en pleure et j’en cauchemarde…… ca doit être dur psychologiquement pour toi. Mais une amie à réussi au bout de 7ans. Ça peut paraître énorme, mais maintenant elle a deux adorable enfants dont un autre ensuite naturellement sans s’y attendre. C’est dur de garder espoir. Moi j’ai déjà baisser les bras, je ne veux pas d’aide médicale aucune. Mais je te demande de garder espoir car tu as déjà eu le courage d’accepter les traitements et PMA, chose dont je suis incapable actuellement.
    Ton parcours sera sûrement sèmer dembuche, mais tu en sortira grandie même si pour le moment chaque négatif est un énorme coup de poignard dans cet envie criante de devenir mère un jour.
    On me dit de ne plus y penser, que j’ai un blocage psychologique……. jaimerai les y voir 2ans après. Oui c’est génial d’essayer c’est pas le plus dur. Le plus dur ce sont les résultats négatifs ou pire, les positifs qui finissent par ne pas tenir.
    Mais on y arrivera, gardons espoir en notre destin et ce jour là, tu sera la plus heureuse du monde !!!
    Courage à toi dans ce parcours difficile !!!!

  10. Laetitia a écrit

    Coucou,

    La PMA c’est difficile, c’est long, il ne faut pas que tu perdes espoir par contre tu peux peut être t’accorder une petite pause, un peu de répit avec de débuter ce 3eme essai. C’est le bonheur qui t’attend au bout du chemin, malheureusement la route n’est pas une jolie ligne droite. Courage ma belle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *